jeudi 15 janvier 2015

EXTRAIT !

La vie a laissé sur mon corps ses empreintes indélébiles, c'est à cela que je me reconnais, c'est cela ma réalité. Je me nourris de ses fumerolles d'angoisse. La marque de multiples séjours dont j'ignorerai à tout jamais les parcours et les significations. Mes incohérences et mes perversités tracent en moi un itinéraire inconscient auquel je tiens quand même avec fermeté. La rage dernière, épouvantable. L'ombre d'une lumière qui transparaît au crépuscule, s'efforçant de donner une signification aux doutes que j'héberge. Elles me... [Lire la suite]

dimanche 4 janvier 2015

VOUS AMUSENT-ILS TOUJOURS ? ON NE DIRAIT PAS !

Ils nous amusaient bien, le grand gai qui ne chaussait pas du tout petit, le petit calme mais ténébreux qui laissait son petit œil grand ouvert et leurs tous leurs assistants! Ils nous la jouaient alors bien, la comédie des temps de la fin qui tant nous tentent. Pour le grand qui jurait et s’intronisait par le livre sacré des chrétiens, Dieu ordonnait de soumettre et vaincre les nations, en commençant par celle du petit. Pour l’autre, Dieu était son seul allié représenté par son armée et sa flotte. Ils nous la jouent... [Lire la suite]
samedi 3 janvier 2015

A MES 46 ÉPOUSES, 302 ENFANTS ET AMIS !

  EN 2015, MON PÈRE SOUHAITE : - Que les femmes jalouses du bonheur des 46 épouses de son fils, cessent d’intimider ces dernières avec leurs histoires sans tête ni queue. Si elles veulent salir le fils, qu’elles choisissent des méthodes qui marchent mais qu’il ne leur montrera pas. Son fils a la tête bien au dessus de la ceinture, tout co-époux, quand ils en existe, le sait ! - Que les chercheurs masqués et les attaquants de pointe cessent leurs intimidations. Chez les épouses du fils, ils ont le couvert. Quant au gîte,... [Lire la suite]
mercredi 5 novembre 2014

ATTENTION, JEUNESSE EN COLÈRE !

Volonté manifeste (ou non) de remettre à tort ou à raison leur société en question, les jeunes de France sont sur tous les fronts. Qu’ils aillent faire leur djihad en Syrie, se barricadent à Nantes ou occupent le terrain à Sivens où leur ami Rémi Fraisse a malheureusement trouvé la mort dans des conditions qui ont été confiées aux enquêteurs, ils sont à surveiller de près ! Manifestants armés de tout ce qui leur tombe dans les mains, affrontantPolice ou Gendarmerie qui essuient des tirs de canettes de bière, de pierres et de... [Lire la suite]
mercredi 5 novembre 2014

FRANCOIS HOLLANDE, SUR BLAISE COMPAORE !

"Face à un mouvement de contestation populaire, Blaise Compaoré a été évacué sans drame avec l'aide de la France". Paris aurait donc contribué "sans y participer" à son transfert vers la Côte d'Ivoire où il est réfugié depuis vendredi. Ali Mohamed Ouba, après ta déclaration selon laquelle Ngaoundéré, parce que tu y habites, est le centre du monde, et que la libération de tous les pays africains partiraient d'ici, où sont tes flèches enflammées ? De la Principauté bien aimée de Sakbayémé ou imperturbable (comme moi) coule le... [Lire la suite]
dimanche 21 septembre 2014

ZORRO VA ARRIVER, ZORRO ARRIVE !

Il était une fois, un homme qui changeait tout le temps. Couché ou debout, il paraissait plutôt assis sur un pôt. Et comme il disparaissait tout le temps pour revenir autre, l’on crut qu’il n’y avait qu'à deux endroits qu'on pouvait le trouver : sur son pôt, ou sur son lit. On le nomma alors : l’homme à « pôt litique ». Ne confondons surtout pas avec « l'apolitique » qu’il n’était pas du tout; Il scandait partout lors de ses moindres déplacements que tous ceux qui passaient ou arrivaient n’avaient dans son domaine, qu’un science qui... [Lire la suite]

dimanche 24 août 2014

FUMEE, FUMEE, NOUS VERRONS TON FEU !

Escorte de 5 policiers pour l’expulsion d’un homme qui doit être expulsé, un fourgon qui part du Centre de rétention administrative de Vincennes, une scène presque quotidienne lorsqu’on connaît les milieux chargés des reconduites à la frontière. Mais une victime qui meurt d’un malaise en arrivant à l’aéroport, plutôt rare. C’est pourtant ce qui est malheureusement arrivé à un homme de 51 en partance obligée pour son Algérie natale. De la mort naturelle ( ?) à la possible strangulation dont parlent désormais les milieux... [Lire la suite]
mardi 24 juin 2014

FAIS BIEN TA CiGOGNE ET TON AUTRUCHE !

MON PÈRE DISAIT : Fils, comme la nature sait si bien nous enseigner !Bien qu’elles aient toutes les deux une grande taille, des ailes, des plumes et de longues pattes, la cigogne et l’autruche sont des oiseaux très différents l’un de l’autre :La cigogne a un vol des plus gracieux. Elle peut avoir des mètres d’envergure. Sa remarquable résistance lui permet de voler vers de lointaines contrées afin d’éviter les saisons froides ici et là-bas. Les autruches ne sont pas aussi favorisées. Leur gros corps ne s’élève pas du sol, même... [Lire la suite]
jeudi 29 mai 2014

SUR MA TÊTE, UNE FRANGE BALANCE !

Nous présentions dernièrement des photos d’une équipe nationale de football, et certains d’entre nous s’empressaient de juger inadmissible d’ainsi présenter la réalité des faits, ces jeunes faisaient bien partie de l’équipe nationale. Le président jacques Chirac en baisse dans les sondages, profita de la coupe du monde et du mélange de couleurs de l’équipe de sa nation, pour regagner de la popularité. Un jour même, comme un mangeur (qu’il n’est pas) de ces boules servies dans les restaurants rapides américains, il appliqua... [Lire la suite]
Posté par Maange mbai à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 6 avril 2014

POURQUOI, POURQUOI, POURQUOI !

En tenant à grand soutien médiatique le premier procès depuis le génocide rwandais, en reconnaissant coupable et condamnant Pascal Simbikangwa le 14 mars 2014 à 25 ans d’emprisonnement, nombreux se ont demandé pourquoi : Pourquoi lui, pourquoi maintenant !Le génocide a pourtant fait près de 1 000 000 de morts en moins d’une en 1994, dans un pays où la Belgique très représentée a été montrée du doigt, elle même reconnu biens des erreurs, pas à voix haute, reconnaissons-le aussi ! Mais :Pourquoi dans le même Rwanda où la France était... [Lire la suite]