lundi 19 janvier 2015

ET SI DE CHARLIE, NAISSAIT UNE RÉELLE PRISE DE CONSCIENCE ?

Une page de journal, une émission à la télé ou à la radio, même le moindre commentaire nous ramènent tous à la violence bien souvent gratuite désormais, à laquelle nous nous livrons. Nous, oui, nous ! Pourquoi donc faire homme ou femme à part, alors que le monde va mal ? Pris individuellement, tous les humains se déclarent bon. Jetons plutôt un regard panoramique et constatons, sans oser juger. Vraisemblablement les maux dont nous souffrons tous ne vous sont pas inconnus ; L’étendue universelle de certains de ces problèmes et les... [Lire la suite]

dimanche 11 janvier 2015

IMPRESSION D'EXPRESSION !

Cher papa, C’est aujourd’hui la grande marche à Paris, je suis heureux d’avoir avalé des kilomètres de ce parcours bien fléché. Je suis maintenant assis sur le trottoir, regardant l’interminable et bigarrée foule qui continue sa procession. Tout d’un coup, je me souviens de la marche organisée par le Président François Mitterand en 1990, après la profanation du cimetière juif de Carpentras. Cette marche organisée par le Président François Hollande abattu le record. Il nous faudra probablement des siècles pour encore vivre un tel... [Lire la suite]
mardi 6 janvier 2015

ALLAH EST GRAND ! LE POISSON, PAS TOUJOURS BAR !

Assis près de ma mère qui pilait sur un rocher l’énorme quantité de feuilles d’une plante particulière qu’il avait rapportés, mon père me demanda de m’installer à ses côtés, regarder et l’écouter : Fils, c’est le grand jour aujourd’hui. Une fois par an et tu le sais depuis que tu es né, lorsque l’eau n’est plus abondante dans la rivière, tous les habitants de ce village se groupent ici, nous sommes les premiers arrivés, les autres vont nous rejoindre. Chaque famille, la mixture de cette plante obtenue, va se diriger vers la rivière... [Lire la suite]
lundi 5 janvier 2015

AUX LARMES, CITOYENS !

Il y a quelques années, le fils de la principauté vous faisait part d’un arrêté municipal interdisant de mourir dans la commune de Cugnaux, près de Toulouse. Dans la commune de Champlan, c’est le maire divers droite qui aurait interdit l’inhumation d’un bébé dans le cimetière de son territoire. Raison : Le cimetière est réservé à ceux qui paient les impôts locaux. Traduction : Les Roms étant des voyageurs et qu’ils n’ont de base nulle part sur la vaste terre, comme les nomades du désert et les pygmées, ils n’ont droit à rien... [Lire la suite]
samedi 3 janvier 2015

A MES 46 ÉPOUSES, 302 ENFANTS ET AMIS !

  EN 2015, MON PÈRE SOUHAITE : - Que les femmes jalouses du bonheur des 46 épouses de son fils, cessent d’intimider ces dernières avec leurs histoires sans tête ni queue. Si elles veulent salir le fils, qu’elles choisissent des méthodes qui marchent mais qu’il ne leur montrera pas. Son fils a la tête bien au dessus de la ceinture, tout co-époux, quand ils en existe, le sait ! - Que les chercheurs masqués et les attaquants de pointe cessent leurs intimidations. Chez les épouses du fils, ils ont le couvert. Quant au gîte,... [Lire la suite]
vendredi 5 décembre 2014

DES ARMES ET DES YUANS, COMME S'IL EN PLEUVAIT !

- Si vous allez aux USA et que vous êtes noirs, il est désormais vivement conseillé de se couper les 4 membres et se débarrasser de tout ce qui dépasse, on ne sait jamais. Quand on est noir, tout peut apparaître une arme par destination. Frères et soeurs de ce grand et démocratique pays, planquez-vous mais est-ce suffisant ? partout, circulent aussi des histoires d'hommes qu'on est allé chercher dans leurs maisons. - Si vous êtes à Toulouse, mettez-vous à la langue chinoise. 49,9% de l'aéroport de Blagnac sont passé sous pavillon... [Lire la suite]
Posté par Maange mbai à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 24 novembre 2014

MON PERE DISAIT !

Dans une Principauté bien moins paisible que celle de Sakbayémé où imperturbable, coule le grand fleuve Sanaga, il se raconte que des Princes passaient, chacun avec ses frasques comme seule cette classe sait en inventer ! Un douteux ami ici, une maîtresse là, un ou quelques enfants qui leur ressemblaient à travers le monde, mais tout test ADN était interdit. Il ne fallait pas un sang d'autre genre que "bleu" sur le trône. Et pourtant ! Quelques fois tout de même, ils reconnaissaient certains produits de leur princier concentré... [Lire la suite]
jeudi 20 novembre 2014

LE FILS DE LA PRINCIPAUTÉ EST EN COLÈRE !

Comme les événements savent se rencontrer, comme s’ils choisissaient volontairement certains moments pour mieux s’excuser ou mutuellement s’accuser ! Comment pourrait-on comprendre qu’au moment où s’embrase la planète foot dans un pays qui, tout en enseignant la bonne gouvernance au monde, sans jamais être au tableau d’honneur dans les pratiques, rame tout de même à la queue des meilleures nations, il arrive dans un coin totalement perdu du monde africain, une histoire d’ELEPHANT et de LION qui ne veulent livrer bataille ! Le Roi... [Lire la suite]
mercredi 5 novembre 2014

ATTENTION, JEUNESSE EN COLÈRE !

Volonté manifeste (ou non) de remettre à tort ou à raison leur société en question, les jeunes de France sont sur tous les fronts. Qu’ils aillent faire leur djihad en Syrie, se barricadent à Nantes ou occupent le terrain à Sivens où leur ami Rémi Fraisse a malheureusement trouvé la mort dans des conditions qui ont été confiées aux enquêteurs, ils sont à surveiller de près ! Manifestants armés de tout ce qui leur tombe dans les mains, affrontantPolice ou Gendarmerie qui essuient des tirs de canettes de bière, de pierres et de... [Lire la suite]
mercredi 5 novembre 2014

FRANCOIS HOLLANDE, SUR BLAISE COMPAORE !

"Face à un mouvement de contestation populaire, Blaise Compaoré a été évacué sans drame avec l'aide de la France". Paris aurait donc contribué "sans y participer" à son transfert vers la Côte d'Ivoire où il est réfugié depuis vendredi. Ali Mohamed Ouba, après ta déclaration selon laquelle Ngaoundéré, parce que tu y habites, est le centre du monde, et que la libération de tous les pays africains partiraient d'ici, où sont tes flèches enflammées ? De la Principauté bien aimée de Sakbayémé ou imperturbable (comme moi) coule le... [Lire la suite]